27 ans lesbienne et soumise

Je dois questionner pour le travail une jeune femme âgée de 27, d'après son dossier c'est une jeune femme précautionneuse, d'apparence travailleuse, elle est brune, sportive, je sens que je vais en abuser, ce sera certainement ma petite pute à moi. Quelques coups se font entendre à ma porte, je lui dis d'entrer et j'aperçois cette jeune, très sexy. Je lui sourie légérement et lui demande de s'installer devant moi, elle portait une jupe fluide qui moulait discrètement ses courbes sensuelles, en guise de chaussures c'était des escarpins blanc assorties à son gilet. Je dois questionner pour le travail une jeune femme âgée de 27, d'après son dossier c'est une jeune femme précautionneuse, d'apparence travailleuse, elle est brune, sportive, je sens que je vais en abuser, ce sera certainement ma petite pute à moi. Quelques coups se font entendre à ma porte, je lui dis d'entrer et j'aperçois cette jeune, très sexy. Je lui sourie légérement et lui demande de s'installer devant moi, elle portait une jupe fluide qui moulait discrètement ses courbes sensuelles, en guise de chaussures c'était des escarpins blanc assorties à son gilet. « -Pourquoi désires-tu ce poste ? -Sans me vanter madame, je pense être idéale pour être à ce poste. -Vraiment ? Tu pourrais tout faire ? -Tout, vraiment tout. » Je sourie alors en coin bien heureuse de ce "Tout" si fièrement lancé, elle c'était engagée dans de beaux draps, elle ne sait pas dans quoi elle c'est engagé. « -Parfait, tu as le poste ma belle. Viens vers moi et déshabilles toi. -Pardon ? -tu étais prête à tout ma novice, aller. -Mais ce n'est pas ça le travail ! -Oui tu vas travailler dans quelques temps, maintenant déshabilles-toi avant que ça m'énerve ! » Je pu lire dans son regard la peur de l'innatendu, elle ne n'arrivait pas à voir que cela me plaisait beaucoup, je me met debout avant de me mettre devant elle, elle ne bronchait pas, je saute sur elle, puis je défais tout doucement sa fermeture éclair. «- Ma jeunette, tu vas en subir les conséquences l'as tu compris ? -Mais qu'attendiez-vous de moi. -Je t'ai demandé quelques chose, tu m'as dit tout faire, débutante. -Pardonnez-moi. -Trop tard. » Je la contemple en soutien gorge petite salope. Mh, tu l'aimes hun, dis que tu l'aimes. -Je l'aime, oui. - Tu adores quoi ? -Votre mouille madame, j'aime votre chatte. » Je lui sourie légérement et recolle violement sa bouche contre mon minou gonflé. Après ce bon moment, je gémis tranquillement ayant atteint l'orgasme, je décolle son visage vigoureusement et je lui sourie légérement en voyant sa bouche remplie de mouille, je pars chercher des cordes. Une fois en main, je l'allonge sur mon bureau et je la ficèle lui écartant ses jambes laissant contempler sa partie recouverte de son boxer en dentelle. « Ta punition n'est pas finit. »

je suis certaine que tu connais déjà mes ami(e)s



 
© 2007 - 2014