Jeune puceau baise sa mère - histoire porno chapitre 5

Jeune puceau baise sa mère - histoire porno chapitre 1

Jeune puceau baise sa mère - histoire porno chapitre 2

Jeune puceau baise sa mère - histoire porno chapitre 3

Jeune puceau baise sa mère - histoire porno chapitre 4

Aline ne voulait plus se torturer, elle a reculé les hanches et s'est assise lentement, sentant la magnifique queue de son fils pénétrer sa chatte qui coule.
Pendant 7 ans, elle n'avait pas senti une bite en elle, mais dès qu'elle a accueilli Pierre, elle a eu l'impression qu'ils allaient bien ensemble. La bite de son fils était juste là où elle devait être, dans sa chatte accueillante. Elle s'est déplacée un peu de haut en bas, puis a pris une grande respiration et s'est assise jusqu'à la base de l'énorme érection palpitante d'Pierre.

"Aaaaaahhhhhhhhhhhhh..." Ses gémissements étaient si pleins de plaisir qu'Aline a tout de suite su qu'elle en avait besoin plus que tout au monde !
"Oh, maman, ça fait du bien. Je n'arrive pas à y croire !". Pierre se sentait comme un enfant dans la cour de récréation, il était dans la chatte de sa mère et elle aimait tellement ça. Il se sentait fier !

Aline l'embrassa de nouveau, lui souriant pour qu'il se sente plus à l'aise au cas où il aurait des doutes à ce sujet. Mais il n'y avait aucune chance, Pierre était pour ! Le mouvement de ses hanches commençait à correspondre à celui des hanches d'Aline et maintenant elle pouvait le sentir encore plus à l'intérieur à chaque fois qu'elle faisait descendre son corps.
Encore une fois, cela la rendait folle... Se perdant complètement, Aline sentit son orgasme se rapprocher de plus en plus . Elle était sur le point de jouir, et 7 ans après celle de son mari, ce serait maintenant la bite de son fils de l'amener à un merveilleux orgasme.

"Oh, Pierre, comme ça, n'arrête pas bébé ! Continuez à pousser comme ça ! Baise-moi Pierre, baise moi ! Baise-moi fort". Aline chevauchait maintenant la bite de son fils comme un cow-boy expérimenté sur un taureau infatigable.
“ Baise-moi hardeerrrr, s'il te plaît ! Pousse ta bite au fond de la chatte de ta mère, Pierre, fais-moi jouir !".
Parler de la sorte a rendu Pierre si désireux de lui donner ce qu'elle voulait qu'il a commencé à la frapper aussi fort qu'il pouvait aller de plus en plus profondément et plus vite qu'il ne l'aurait jamais cru.
"Ahhhh, Ahhhhh BÉBÉ ! FUCK ME ! Oh mon Dieu, c'est si bon !".

Aline s'est encore une fois surprise. Elle n'a jamais été une fan de sexe dur, elle le voulait lent et passionné. Mais son fils repoussait ses limites et elle vivait quelque chose de complètement nouveau pour elle.
Elle ne pouvait plus tenir le coup, avec de grands et longs cris, elle accueillit un orgasme puissant et s'assit en prenant la longue bite dure d'Pierre aussi profondément qu'elle le pouvait, restant immobile alors que les spasmes de son corps faisaient trembler tout son corps.
Pierre était submergé ! Il regardait le visage de sa mère, perdu dans son propre monde, alors qu'il sentait sa chatte sur sa bite trembler rythmiquement pendant que son orgasme sans fin l'envahissait complètement.

"Maman, tu vas bien ?" demanda Pierre alors que sa mère s'arrêtait de bouger et poussait un grand soupir de soulagement.
"Je n'ai jamais été aussi bien. C'était..." Elle n'avait pas de mots. Ce fut le meilleur orgasme de sa vie et elle ne trouvait pas de mots pour le décrire.
"Je t'aime !" Elle essaya de répéter avec une voix qui sortait à peine, alors qu'elle tombait épuisée sur la poitrine d'Pierre, essayant de reprendre son souffle...
Sa chatte se calmait mais elle sentait encore Pierre à l'intérieur d'elle. Elle savait que c'était son tour et maintenant elle ne l'obligerait pas à le supplier.
Elle l'embrassa et lui murmura à voix basse.
“ Je veux te sucer chérie, je veux prendre la bite qui m'a fait crier comme ça dans ma bouche et la faire jouir. Je vais tout prendre dans ma bouche Pierre, je ferai tout ce que tu veux".
"Tu me laisses jouir dans ta bouche maman ?" demanda Pierre avec impatience.
Aline le regarda, sourit et hocha la tête lentement.

Elle savait qu'il le méritait et elle était impatiente de le faire. Elle voulait rendre à Pierre tout le plaisir qu'il lui a donné et le laisser jouir dans sa bouche serait la meilleure façon de le faire.
Pierre était impatient de jouir dans la bouche de sa mère maintenant. Il était pressé de jouir alors il prit la tête d'Aline dans ses mains et la poussa doucement plus bas.
"Chérie, on a dit de ne pas pousser !".
Aline a fait semblant de gronder Pierre, mais son expression a révélé qu'elle ne le pensait pas. Elle voulait juste le faire à sa façon. Elle a pris l'érection dure d'Pierre de sa chatte satisfaite et elle pouvait sentir l'humidité sur sa main comme elle a commencé à le caresser très lentement. Elle a bougé la bouche sur le bout et est restée plantée là à regarder le visage impatient d'Pierre.

"Oh maman, tu me rends folle. Suce-moi s'il te plaît, ne te moque pas !" Pierre ne pouvait pas attendre, il en avait tellement besoin.
Aline a ri, mais ne voulait plus prolonger l'agonie de son fils. Elle a ouvert la bouche et a pris la tête. Elle pouvait sentir le jus chaud de sa chatte mélangé avec la sueur et le précum collant de la bite d'Pierre et elle aimait le goût de celui-ci. C'était si vilain et elle a adoré ! Elle a commencé à sucer lentement mais profondément, sachant qu'Pierre ne tiendrait pas longtemps. 

Pierre savait aussi qu'il éjaculerait très vite, alors il a ouvert les yeux pour voir le beau visage de sa mère alors qu'elle était sur le point d'avaler son sperme chaud. Aline s'était placée entre les jambes d'Pierre et pendant qu'elle bougeait la tête de haut en bas de son long manche, elle donnait à Pierre une vue magnifique de son cul parfaitement formé.
"Mon Dieu, son cul est incroyable comme ça". Pierre a été impressionné par la vue de ses fesses et cela lui a donné de nouveaux plans.
"Maman, arrête !!" Pierre s'est éloigné de la bouche de sa mère parce qu'il était trop près maintenant.
"Chérie, que s'est-il passé ? Pourquoi m'as-tu arrêté ?" Aline semblait confuse et triste. Elle s'était donnée à fond à cette pipe, elle voulait vraiment le rendre heureux, mais il l'a arrêtée.
"Maman, s'il te plaît... Je veux encore te baiser... Je veux baiser ton cul de salope!" Pierre le voulait trop.
"S'il te plaît, tu me laisseras maman ?"

Aline voulait vraiment finir cette pipe, mais son fils qui voulait la baiser à nouveau l'a encore flattée.
“ Chien ? Tu es sûr de vouloir regarder le vieux cul de ta mère pendant que tu me baises Pierre ?" Elle a demandé avec taquinerie, sachant que c'était la raison exacte pour laquelle Pierre voulait la prendre comme ça.
Et elle le voulait aussi, la bite d'Pierre dans sa bouche, avec le goût étrange de leurs fluides mélangés ensemble l'excitait à nouveau. Elle en avait besoin !

"Maman, ton cul est phénoménal, je vais jouir rien qu'en le regardant ! Tu le sais, arrête de taquiner. Tu as le meilleur cul que j'aie jamais vu, tu devrais être fier" Pierre dirait n'importe quoi pour baiser sa mère à nouveau, mais cette fois il le pensait vraiment.
"Ok, bébé... J'ai dit que je suis à toi et je le pense vraiment. Baise-moi chérie, mais promets-moi que tu l'enlèveras avant de jouir. Promets-moi, c'est important !"

Aline le voulait tellement maintenant, mais elle voulait s'assurer qu'Pierre n'éjaculerait pas en elle.

"Chérie, tu es déjà proche, si tu as envie d'éjaculer, retire-le et je le prendrai dans ma bouche, d'accord ? Ne jouissez pas en moi quoi qu'il arrive !" Elle était nerveuse à l'idée d'en faire un coffre-fort !
"Maman, je ne suis pas stupide ! Tu n'avais même pas besoin de me le dire, bien sûr que je vais me retirer ! Allez !"
Avec les mots d'Pierre, Aline s'est sentie assez en sécurité et s'est mise à quatre pattes, attendant que son fils la pénètre à nouveau.
Pierre abaissa doucement sa tête vers le bas, la faisant monter encore plus haut alors qu'il admirait la vue.
"Oh mon Dieu !" Pierre était hypnotisé, il pouvait maintenant voir toute sa féminité dans toute sa gloire, ses lèvres de chatte ouvertes et mouillées d'anticipation, son trou du cul serré et ses joues douces qui bougeaient lentement comme elle attendait impatiemment sa queue.

Pierre n'a pas perdu de temps, il s'est approché et a mis sa bite au fond de la chatte de sa mère. Une fois de plus, ils en étaient redevenus un. Et pendant qu'Pierre profitait de la vue magnifique, ce nouvel angle de pénétration donnait à Aline de nouvelles sensations et elle devenait encore plus excitée qu'avant !
Pierre sentait sa mère repousser à chaque attaque et savait qu'il allait éjaculer assez tôt.
"Maman, je ne peux plus durer !"

Aline n'aimait pas ça, elle commençait à peine à sentir son propre plaisir de construire, mais elle ne l'a pas montré.

"D'accord, chérie, sors ça, éjacule dans ma bouche comme on te l'a dit, d'accord ?"
"Maman..." Pierre était sur le point de demander quelque chose et Aline pouvait le sentir.
"Qu'est-ce que c'est Pierre ?"
"Maman, je préférerais ne pas jouir dans ta bouche. Je peux.... ?" Pierre était si hésitant qu'Aline craignait le pire et s'est mise à lui crier dessus.
"Pierre, NON ! Tu ne peux pas jouir en moi, tu pourrais me mettre enceinte, es-tu stupide ? On l'a déjà dit, sors-le maintenant ! Je ne..."
"MOM ! Arrête, je n'éjaculerais jamais dans ta chatte...". Pierre l'a interrompue.
"Et alors, bébé ? "Aline trouvait ça bizarre, qu'est-ce qu'il voulait cette fois ?
"Maman, je peux peut-être jouir dans ton cul ? Il est si beau que je veux vraiment le mettre dedans, juste pour éjaculer maman, s'il te plaît !"

Aline s'est sentie un peu choquée ! Dans son cul ? Non, pas question ! Son mari avait essayé de la convaincre d'essayer à quelques reprises dans le passé, mais cela n'avait jamais fonctionné. Elle n'a jamais été à l'aise avec ça.
"Comment ose-t-il me demander une chose pareille ? Je suis sa mère, pas une salope stupide qu'il a rencontrée dans un club !" Aline se sentait frustrée par cette demande, le sexe anal avait toujours été un tabou pour elle et elle savait qu'elle ne le ferait jamais.
Elle ne voulait pas montrer à quel point elle était ennuyée, alors elle lui a répondu calmement.

"Pierre, bébé, non, je n'aime pas ça. Je ne l'ai jamais fait et je ne veux pas aller bien ? C'est très mal. “
"Oh, maman, je suis désolée, je ne voulais pas t'insulter, c'est trop beau et trop réfléchi..." Pierre se sentait vraiment mal, à quoi pensait-il ? Mettre sa bite dans le cul de sa mère ?
"Désolé, maman !"

Pierre pensait qu'il avait foiré et qu'il avait encore gâché le moment, mais Aline lui a redonné confiance en lui.

"Pierre, c'est bon chéri, je suis flatté que tu aimes mes fesses mais on ne le fera pas ok ? "Va te faire foutre et n'oublie pas de te retirer quand tu auras fini de jouir, d'accord ?"
"Je promets à maman, je peux jouir dans ta bouche alors ?" Pierre ne savait pas si sa mère était toujours d'accord.

Aline a ri et l'a regardé.

"Bien sûr, bébé. Rien n'a changé ! Baise-moi et éjacule dans ma bouche ! C'est ce que je veux ! Baise-moi fort !"

Pierre s'est senti puissant à nouveau et a commencé à baiser sa mère profondément et durement. Cette petite pause a été très utile parce que son pénis a perdu sa sensibilité et qu'il savait qu'il durerait beaucoup plus longtemps qu'avant. Plein d'assurance, il a commencé à frapper sa mère avec force et constance.

Aline n'était pas prête pour ça, elle pensait qu'Pierre allait jouir en moins d'une minute et cela l'a prise par surprise. Une très agréable surprise sans doute ! Son fils, son jeune étalon la baisait maintenant comme une folle et elle aimait de plus en plus chaque coup de sa grosse bite.

"J'emmerde Meeeeeeee. Baise-moi Pierre, ouais, baise ta mère comme une salope !" Aline a recommencé à dire des cochonneries. Un signe pour Pierre qu'il faisait du bon boulot !

Se sentant encore plus à l'aise qu'avant, Pierre a poussé sa mère à s'allonger sur le ventre et s'est mis sur elle avec tout son poids.
Aline a été surprise au début, mais elle aimait sentir la peau de son fils frotter sur la sienne. Elle a ouvert légèrement ses jambes pour l'aider à entrer plus facilement en elle et cela lui a donné une nouvelle surprise car son clitoris se frottait sur les draps pendant qu'Pierre tapait de plus en plus fort sur sa chatte par derrière.
"Oh Pierre, c'est incroyable. Continue à me baiser comme ça, oui. "Baise-moi la chatte, fais-le fort, bébé, fais-moi crier !" Aline est redevenue vocale, alors qu'Pierre n'arrêtait pas de la baiser comme une folle.
Encore une fois, elle serait la première à jouir.
"Ooooh oui, je suis en train de jouir Pierre".

Elle ne s'attendait pas à ce que son orgasme soit si soudain, mais elle ne se plaignait pas. Les poussées profondes d'Pierre et la sensation sur son clitoris l'envoient au paradis du sexe et vice versa. Elle a explosé encore et encore, car Pierre n'arrêtait pas de la frapper même pendant qu'elle cumulait pour lui.

"Continue de me baiser Pierre, ne t'arrête pas !"
Oh, maman, j'adore ta chatte ! J'adore quand tu éjacules, c'est si bon en toi !"

C'était la première fois qu'Pierre parlait mal à sa mère. Il hésitait avant parce que c'était encore sa mère, mais maintenant il ne pouvait plus s'en empêcher.
Aline l'a adoré ! Entendre son doux fils lui parler comme ça l'a remplie de désir à nouveau et elle savait qu'un autre orgasme serait bientôt en route !

"Pierre, tu aimes baiser ta mère chérie ? Tu aimes ma douce chatte ?"
"Maman, c'est parfait, j'adore te baiser, j'adore te déchirer la chatte avec ma bite dure ! Prends tout ça, salope !" Pierre a répondu à l'invitation de sa mère de parler sale et cela lui a fait aborder son propre orgasme.
"Maman, je suis si près, tu es prête ? Viens le prendre dans ta bouche maman, prends mon sperme !" Pierre avait un peu plus en lui avant de jouir, mais il voulait s'assurer qu'il suivrait les ordres de sa mère pour se retirer à temps.

Aline n'a pas répondu, elle n'arrêtait pas de gémir pendant qu'Pierre la baisait ! Elle ne pouvait plus contrôler ses sentiments.

"MOM !" Pierre a crié pour ramener son esprit du monde du plaisir où elle voyageait.

Aline tourna la tête et avec une expression de plaisir total sur son visage, elle le regarda et dit de sa voix la plus douce.
"Pierre..... Dans mon cul bébé.... Dans mon cul !" 

Pierre l'a perdu !
"Quoi ? Maman ?"
"Sshhhhhhhhh..." Aline l'a rassuré...
“ Mets-le dans le miel ! Prends mon cul, je veux te le donner. Prends-moi dans le cul, mon amour !"

Aline était en transe et elle voulait juste donner chaque centimètre d'elle-même à son précieux amant !
Elle ne se souciait de rien d'autre en ce moment ! Son fils voulait son cul et elle le lui donnerait ! Elle voulait, elle s'en fichait si ça pouvait faire mal.

"Je suis à toi et mon bébé au cul aussi. Je suis à toi pour ce soir et pour toujours"

Aline a dit ces mots forts et elle les pensait ! Elle n'a jamais donné son cul à son mari mais elle était sur le point de le faire pour son fils ! Elle l'aimait plus que tout et que personne auparavant. Lui faire plaisir était son seul but pour l'instant.

Pierre était encore réticent, assis là sans bouger.
Voyant cela, Aline posa ses mains sur ses fesses douces et les ouvrit grand pour révéler son trou du cul serré à son fils.
"S'il te plaît.... mets-le dans mon cul et éjacule dedans, bébé !".

Pierre n'y a pas réfléchi à deux fois ! Il a craché sur sa bite pour la mouiller le plus possible, l'a placée dans l'entrée de son trou de cul chaud et a lentement commencé à l'enfoncer. Elle était si serrée qu'il sentait que sa bite allait se casser de la pression.
"Ooohhhhhh" Pierre gémissait de plaisir, c'était un sentiment extraordinaire !

Aline a senti la première vague de douleur la remplir, mais elle ne voulait pas s'arrêter maintenant. Son fils s'amusait bien !

"Vas-y, va te faire foutre. J'emmerde mon cul" dit-elle alors qu'Pierre s'enfonçait de plus en plus profondément.
"AAAaaaahhhhhh, mon Dieu,... Pierre !". Sa voix craquait car la douleur était trop forte pour elle.
"Maman, tu veux que j'arrête ? Maman ?" Pierre était nerveux, c'était incroyable, mais il ne ferait jamais de mal à sa mère exprès !
Non... jamais... ça, c'est pour toi. Je le fais pour toi ! N'arrête pas bébé, je le veux !" Aline se sentait mal à l'aise mais son esprit était déterminé ! Elle le prendrait jusqu'au bout jusqu'à ce qu'Pierre soit satisfait.

Les paroles d'Aline ont poussé Pierre à aller de plus en plus loin. Ils gémissaient tous les deux, Pierre de l'immense plaisir, Aline de la douleur. Avec une dernière poussée profonde et forte, Pierre est allé jusqu'au bout.

C'était trop pour Aline ! Elle s'enfonça le visage dans l'oreiller et poussa un grand cri de douleur quand elle sentit les larmes se former dans ses yeux.

"Pierre" dit-elle en tremblant de sa voix : "S'il te plaît, ne bouge pas, chéri ! Ne bouge pas pendant un moment !"
Ils sont restés immobiles pendant qu'Aline essayait de s'habituer à la douleur.
"Maman... Je vais m'arrêter, d'accord ? Je vais me retirer, c'est trop pour toi !" Pierre était extrêmement déçu de dire cela, c'était incroyable dans ses fesses et éjaculer en elle serait un rêve, mais il fallait qu'il arrête.
"Nnnnooon... pas de miel Pierre... Ça va mieux, bougez très lentement, d'accord ? Bébé lent !"

Aline le pensait vraiment. Ses muscles commençaient à se détendre et une étrange sensation de douleur mélangée à un plaisir intense commençait à la submerger.
“ Aaahhhh..." Aline hurla encore une fois pendant qu'Pierre entrait et sortait prudemment. C'était encore très douloureux, mais elle pouvait le supporter. Elle savait qu'elle pouvait !
"Maman, je me rapproche".

Pierre n'en pouvait plus de tout ça. Les muscles anaux de sa mère écrasaient son pénis entre eux et ses gémissements étaient trop forts pour lui. Il éjaculerait si vite, sans pause cette fois-ci.
Aline voulait que cela se termine, mais avec autant de plaisir que possible pour Pierre, alors elle a recommencé à parler sale.
"Baise-moi Pierre, baise ta mère dans son cul serré.... Mets ta bite au fond de moi, je veux la sentir !"
Les paroles vilaines de sa douce mère ont rendu Pierre fou et il a commencé à la baiser fort maintenant qu'il a atteint son orgasme.
"Dieu que ça fait si mal, dans quoi je me suis mis ?! "Aline a ressenti des regrets alors que son fils la baisait un peu plus fort, mais elle a senti qu'il s'enfonçait encore plus profondément et qu'il restait là.
"Aaaaaahhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh.i'm cuuumminngggggggg !". Pierre a crié quand son orgasme l'a frappé comme un ouragan. Les jets de sperme chaud et collant ont inondé l'anus d'Aline, car Pierre n'arrivait pas à se contrôler. Tout son corps tremblait, poussant sa bite encore plus loin dans le cul de sa mère.

Il était si profond qu'Aline pouvait sentir ses couilles frapper l'entrée de son derrière pendant qu'ils la pompaient à l'intérieur avec d'énormes quantités de sperme chaud. La sensation était incroyable, tout ce sperme lui donnait l'impression d'être la salope la plus sale du monde. Et elle a adoré ! Elle a adoré parce qu'elle savait que ce moment rendait son fils plus heureux que jamais et c'est tout ce qui comptait pour elle.

Pierre s'est effondré sur elle avec sa bite toujours dans le cul. Aline pouvait sentir que ça devenait de plus en plus doux. Le sperme chaud soulageait sa douleur et son cul ne se sentait pas si mal maintenant.
"Dieu que je me sens soulagé. ..presque... satisfait."
Presque ? Elle a fait quelque chose d'extrême pour sa personnalité et ça en valait la peine !
Elle aimait ça et elle le savait !

"Maman, je n'arrive pas à croire que tu aies fait ça pour moi ! Je t'aime tellement !" Pierre a trouvé son souffle et a tout de suite voulu remercier sa mère.
"Ça t'a plu, chérie ? J'espère que vous l'avez fait !" demanda Aline d'une voix sérieuse, voulant faire savoir à Pierre que c'était un grand sacrifice pour elle.
"Maman, tu plaisantes, c'était parfait au-delà de mon imagination. Je ferai n'importe quoi pour te remercier maman, n'importe quoi, je nettoierai même ma chambre tout seul" plaisantait Pierre mais c'était le moins qu'il ferait. Sa mère lui a donné le cadeau parfait, il ferait vraiment TOUT pour elle maintenant.

“ Pierre, je l'ai fait pour toi, je ne veux rien en retour. Te voir si heureux m'a rendu heureux ! Mais ne t'y habitue pas !"

Sur ce, Aline a repoussé Pierre tendrement et s'est levée du lit. Elle sentait le sperme couler le long de ses jambes maintenant. C'était trop pour son cul à tenir ! Elle a mis sa main sur son trou du cul pour l'arrêter.
"Quel bordel Pierre ! "dit Aline avec sa voix stricte et regarda son fils.
Ils ont tous les deux ri en sachant que ce désordre était trop peu cher pour payer une soirée aussi merveilleuse.
Aline s'est dirigée vers la salle de bain mais s'est arrêtée avant de quitter la chambre et s'est retournée.
"Tu viens en amoureux ?" demanda-t-elle d'une douce voix de fille !

Pierre s'est approché d'elle, l'a embrassée doucement sur les lèvres et l'a ensuite soulevée dans ses bras pour la porter dans la salle de bain.
La nuit s'était terminée mais leur vie ne faisait que commencer.