Jeune puceau baise sa mère - histoire porno chapitre 4

Jeune puceau baise sa mère - histoire porno chapitre 1

Jeune puceau baise sa mère - histoire porno chapitre 2

Jeune puceau baise sa mère - histoire porno chapitre 3

Jeune puceau baise sa mère - histoire porno chapitre 5

Aline aimait tellement tout qu'elle n'a pas réalisé qu'Pierre ne pouvait plus se retenir. Elle entendit un fort gémissement et sentit alors un énorme jet de sperme s'éclabousser au fond de sa gorge !
"Oh mon Dieu, il éjacule dans ma bouche !" Aline ne pouvait pas le croire ! Bien qu'elle aimait sucer, très rarement elle laissait son mari jouir dans sa bouche, elle ne l'aimait pas du tout.
Aline a immédiatement essayé d'enlever la bite d'Pierre de sa bouche et elle a retiré son visage juste assez vite pour éviter d'avoir la deuxième éclaboussure de jus d'amour de son fils dessus.
"Ohh, oooooh maman, je suis en train de jouir... ! ”
Pierre avait l'orgasme de sa vie. De grosses rafales de sperme sortaient de sa bite, volant partout de façon incontrôlable. Aline n'arrivait pas à croire la quantité de sperme que son fils lui donnait, elle regardait avec admiration pendant qu'il sortait et se posait sur ses cuisses, sur les jambes d'Pierre et sur les draps. 

Quand c'était enfin fini, Pierre regarda sa mère, appréciant la vue de son beau visage et de ses yeux qui le fixaient. Aline a souri séduisante et a ensuite légèrement ouvert sa bouche laissant le premier montant de sperme qu'Pierre a tiré dedans couler lentement sur ses lèvres et sur sa bite à nouveau.
C'était trop pour Pierre, il a pris sa mère dans ses mains et l'a embrassée avec passion !
Aline était surprise, son mari ne l'embrassait jamais après qu'elle lui ait sucé la bite, encore moins dans les rares occasions où elle avait son sperme dans sa bouche. Elle a adoré !
Aline a cassé le baiser, regardé dans les yeux d'Pierre et chuchoté.
"Je t'aime mon fils. C'était mon cadeau pour toi !". Avant qu'Pierre n'ait eu la chance de répondre, elle s'est levée rapidement et est partie pour la salle de bain avec un sourire sur le visage.
Pierre essayait de reprendre son souffle en regardant sa mère s'éloigner lentement et il savait qu'il n'avait jamais été aussi satisfait de sa vie.
C'était mieux que ce dont il n'avait jamais rêvé et il avait un désir secret que ce ne serait que le début d'une belle histoire. Sa mère pouvait-elle penser la même chose, ou était-ce juste un moment de faiblesse pour elle ?
Aline a nettoyé le sperme d'Pierre de ses cuisses et de ses mains et a regardé dans le miroir. Son visage avait l'air d'un tel désordre, ses yeux avaient les larmes aux yeux à cause de la succion, ses cheveux étaient ébouriffés et elle avait encore de petits signes de sperme sur son menton. Mais ses yeux brillaient de bonheur ! Elle a choisi la luxure plutôt que la logique et la culpabilité, et c'était la meilleure décision qu'elle ait jamais prise....

Aline a pris une douche très rapide pour bien se laver, mais elle se demandait toujours ce qui se passait dans la tête de son fils maintenant. A-t-il dormi, était-il heureux, se sentait-il coupable ?
"Ou peut-être qu'il se masturbe à nouveau en pensant à sa mère". Elle s'est dit en riant comme une écolière.
Quelle nuit ! Ce fut le jour le plus difficile de l'année pour elle, mais elle ne pensait plus à son mari. Son fils était plus important !
“ Le passé est le passé. C'est l'avenir qui compte". C'est ce que son amie Sophie lui disait toujours et pour la première fois Aline était d'accord avec elle.

En sortant de la douche, Aline a remarqué qu'Pierre avait éteint les lumières de sa chambre et qu'elle savait qu'il dormait.
"Eh bien... Il est temps de se reposer, je suppose !" Aline réfléchit et retourna dans sa chambre.
Elle a allumé les lumières et s'est dirigée vers le lit.

“ Hé, maman !".
La voix d'Pierre a fait peur à Aline et l'a fait sauter un peu ! Pierre a ri.
"Pierre... quoi ! Je croyais que tu dormais et j'ai..... OH MON DIEU ! Pourquoi es-tu nue, chérie ?" Aline sursauta, regardant son fils sur son lit, complètement nue et sa bite s'ébranle à nouveau !
"Maman, allez, la nuit n'est pas encore finie, n'est-ce pas ?"

Pierre disait ces mots de façon ludique, mais pas aussi confiant qu'avant. Il n'était plus si sûr des réactions de sa mère.
"Pierre, tu es fou ? On a fait ce qu'on a fait, chérie, c'est pas assez ? Comment se fait-il que tu sois encore dur ? Vous n'êtes pas encore satisfait ? Est-ce que maman te rend si dur que ça ?".
Aline répondait de la même façon ludique, même si elle avait l'intention de flirter un peu et de terminer la soirée.
"Maman, sois sérieuse, je veux vraiment savoir ce que tu penses de ce qui s'est passé !". La voix d'Pierre est redevenue sérieuse.
"Qu'est-ce que ça signifiait pour toi, maman ?", a-t-il insisté pour avoir une réponse.
"Pierre, on avait un accord, je t'ai satisfait comme tu m'as satisfait, c'est tout, la fin ! “.

Les mots d'Aline étaient comme un poignard dans le cœur d'Pierre. Il n'a rien dit, mais Aline pouvait le sentir. Même sa bite commençait à boiter. Elle ne voulait pas le rendre triste à nouveau, mais à quoi pensait-il ?
"Aw Pierre, allez. Qu'est-ce que tu veux de plus ?" demanda de nouveau Aline avec inquiétude.
"Tu as besoin de jouir à nouveau ? C'est tout ?"
Pierre regarda sa mère et hocha la tête.
"Maman, je n'arrête pas de me sentir excitée, et regarde comme je suis dure à nouveau". dit Pierre, frustré.
Aline a regardé sa bite et c'était encore si dur. Elle n'arrivait pas à y croire, ça ne lui a pas pris plus de quelques secondes pour devenir aussi grand. Comment a-t-elle pu dire non à ça ?
"Oh Pierre, qu'est-ce que tu veux de plus ? Je viens de prendre une douche, mais si tu veux...". Aline a arrêté de parler et l'a regardé. Ses yeux s'étaient tellement élargis. Aline ne savait pas ce qu'il s'attendait à entendre, mais sa phrase suivante n'était pas ce qu'il voulait.

“ je me déshabille et je te laisse te masturber à côté de moi, c'est d'accord ?"
Oh... oui maman... ok, merci". Pierre attendait tellement plus, mais c'était mieux que rien.
Aline pouvait ressentir sa déception et elle voulait qu'il se sente mieux.
"Oh chérie, je t'ai déjà sucée une fois, peut-être que je le referais si je n'avais pas pris une douche mais je ne veux pas me salir à nouveau.
Maman, je ne t'attraperai pas la tête cette fois, s'il te plaît. Je serai douce. Et je te le dirai avant de jouir, d'accord ?"
Pierre était presque en train de mendier !
"Bébé, non, on va se contrôler, d'accord ? "Aline a demandé à son fils de bien se tenir et Pierre a encore hoché la tête.

Elle a laissé tomber sa serviette et s'est allongée à côté de lui toute nue.
"Wow, belle façon de se contrôler Aline", se dit-elle sarcastiquement. Elle savait ce qu'Pierre voulait et elle savait ce qu'elle voulait. Elle n'a pas voulu se retenir cette fois !
"Joue avec, chérie, ça t'excite que je sois à nouveau si proche de toi ?" Aline est redevenue enjouée.
"Oh oui maman, quelle chaleur ! Mais maman...." Pierre n'était pas content. Il en voulait encore plus !
"Tu peux me toucher aussi, ok ?" Aline l'a encore interrompu et l'a laissé la toucher. Pierre n'a pas voulu plus d'encouragements, il lui a tripoté les seins en serrant fort.
"Heeey... doucement !". Aline a ri de la rudesse de son fils.
"Sois doux, chéri. Prends ton temps."
Pierre a suivi son conseil et l'a caressée lentement d'une main pendant que l'autre lui caressait lentement la bite.
Aline était de nouveau excitée.
"Oui, Pierre, comme ça.... Doucement... prends ton temps."
La voix d'Aline était si sensuelle maintenant, Pierre adorait ça. Il mouillait encore sa mère !

Elle a rapproché son visage de celui de son fils et Pierre n'avait pas besoin d'instructions. Il l'embrassa profondément, sa langue tourbillonnant avec sa mère est comme deux danseurs fous amoureux...
Le baiser qu'ils partageaient était si passionné qu'ils gémissaient et respiraient si fort. Aline se sentait aimée pour la première fois en 7 ans.
"Pierre, je t'aime".
"Je t'aime aussi maman". Pierre répondit et regarda à nouveau sa mère, avant de l'embrasser à nouveau avec toute sa passion.
"Son désir pour son fils était trop fort et elle ne voulait plus attendre, elle a décidé de franchir la ligne pour de bon !

"Bébé.... Prends-moi ! Fais de moi ce que tu veux !" dit Aline de sa voix la plus sensuelle.
Pierre était abasourdi ! Sa mère vient de dire ce qu'il pense avoir fait ? Il a cassé le baiser, l'a regardée.
"Maman ?"

Aline n'avait aucun doute. Elle savait ce qu'elle voulait. Elle voulait ressentir de l'amour ce soir et son fils lui en donnait. Elle posa sa bouche sur l'oreille d'Pierre et chuchota avec passion.
"Emmène-moi Pierre ! Je suis à toi ce soir. “

Pierre perdait la tête. Il attendait vraiment une pipe mais il ne s'attendait pas à ce que sa mère aille encore plus loin ! Son cœur battait à tout rompre comme il l'a encore demandé.
"Maman, qu'est-ce que tu veux dire ? Tu veux que je le fasse."
Aline a mis son doigt sur sa bouche avant qu'il finisse sa phrase et a dit séduisante.
“ Je veux que tu m'emmènes. Je veux te sentir en moi. Vous tous".
Il était clair qu'elle avait perdu le contrôle. Mais elle le savait et elle adorait ça.
"Fais-moi l'amour Pierre ! “

Enfin ! Pierre avait tout ce qu'il voulait maintenant ! Il la prit dans ses mains et l'embrassa de toutes ses forces. C'était plus que ce dont il ne pouvait rêver. Il avait l'impression d'avoir gagné le jackpot.
"Je t'aime maman !".
"Je t'aime aussi bébé !". répondit Aline avec un amour maternel.

Elle s'est tournée lentement et s'est mise sur le dessus de son fils, l'embrassant, frottant son corps sexy sur le sien et sentant son érection se presser contre elle.
Le match était lancé et il n'y a pas eu de retour en arrière. Deux joueurs, deux gagnants ! Pas d'inhibitions, pas de remords, pas de soucis. Juste deux amants prêts à vivre leur passion extrême pour la première fois.
Aline regarda dans les yeux lubriques de son fils et lui donna un sourire plein de sens alors que sa main se déplaçait lentement sur son grand jeune pénis et le saisit fortement pour le guider dans l'entrée chaude de sa chatte.
Sentant la chatte de sa mère toucher le bout de sa bite, Pierre a laissé échapper un gémissement et s'est détendu, se préparant pour que son rêve devienne réalité.